Murs éphémères #1
Murs éphémères #1 17
Murs éphémères #1 18
Murs éphémères #1 23
Murs éphémères #1 24
Murs éphémères #1 26
Murs éphémères #1 27
Murs éphémères #1 28
Murs éphémères #1 35
Murs éphémères #1 29
Murs éphémères #1 25
Murs éphémères #1 22
Murs éphémères #1 31
Murs éphémères #1 21
Murs éphémères #1 33
Murs éphémères #1 19

Murs éphémères #1

Avec les bandes de couleurs posées au mur (références à l’outil visuel de Daniel Buren) et les papiers de couleurs vives à découper (référence à Henri Matisse), j’invite à un temps de création, à s’inspirer d’œuvres majeurs de l’art contemporain, pour créer une œuvre collective.

Avec ces "Murs éphémères", je continue d’explorer à travers l’expression artistique une certaine idée du Vivre ensemble : qu’est ce qu’habiter notre monde ensemble, à l’échelle d’un quartier, de Paris, de la Métropole du Grand Paris ou de notre planète ? Je crois que chacun peut agir en étant créateur et je crois à la force de cette énergie commune. 

Description spécifique

Le Temps des Couleurs -  Limeil-Brévannes Dans le cadre de l’Association Œuvre Participative – Partenaires : SODES, créateur de centres villes. Le quartier s’appelle Les Temps durables, en bordure de la commune de Limeil-Brévannes dans le Val de Marne. Créé de toute pièce depuis une dizaine d’années, les commerces ont du mal à venir s’y installer pour contribuer à créer une vraie vie de quartier. De nombreuses surfaces de commerce en pied d’immeuble restent vides, grillagées pour éviter les squats. Est ce que la créativité et la couleur peuvent faire bouger tout le quartier ?

Le projet artistique

Sur les murs de parpaings de ces espaces commerciaux vides, les lignes verticales vont créer un appel visuel et des éléments structurants pour plusieurs temps de création avec les habitants : à noël, en mars et en juin. En revenant régulièrement sur de nouvelles surfaces vacantes, un lien fort se crée, artistique et humain.

L'invitation

Découper dans le papier est une technique qu’Henri Matisse a su transformer en chefs d’œuvres. C’est avec un très grand plaisir que des hommes, des femmes et des enfants se sont saisis des feuilles de couleurs adhésives mises à leur disposition le temps des ateliers, pour créer une œuvre collective éphémère.

Œuvre Réalisée

Œuvre éphémère, aléatoire, graphique, joyeuse dans trois espaces commerciaux vides en trois sites différents du quartier.

Et aussi

Mes remerciements aux équipes de l’association qui animent avec moi les ateliers, au photographe Xavier Pinon, à Clotilde Brutin et à Marie Lebouché, ma coéquipière favorite.